Chulalongkorn University, Bangkok, Thailand

Le rôle des établissements d'enseignement supérieur dans l’apprentissage tout au long de la vie

Les établissements d'enseignement supérieur (EES) jouent un rôle essentiel dans la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie (LLL). Ils ont la capacité unique de développer des compétences et de favoriser les connaissances, ainsi que le potentiel de mobiliser des ressources éducatives et d'offrir des possibilités d'apprentissage à des populations diverses. Cela suppose un changement fondamental consistant à passer de l'éducation des jeunes étudiants issus de l'enseignement secondaire à un encouragement des apprenants de divers horizons à entrer dans l'enseignement supérieur à différents âges et à différentes étapes de leur vie personnelle et professionnelle.

Alors que le secteur de l'enseignement supérieur renferme un énorme potentiel pour la promotion de l'apprentissage tout au long de la vie, sa contribution réelle reste bien en deça des attentes.

De nombreuses universités continuent de privilégier l'excellence académique et la recherche, et accordent moins d'attention à l'élargissement de l'accès et de la participation à l'apprentissage. La réalisation de la vision exprimée par les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, et précisément formulée dans l'ODD 4, nécessite une transformation substantielle des EES en institutions d'apprentissage tout au long de la vie. Afin d'explorer davantage ces questions et de prodiguer des conseils aux décideurs politiques et aux EES, l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) et l'Université ouverte de Shanghai (SOU) mènent un projet de recherche global sur la contribution des universités et autres EES à l'apprentissage tout au long de la vie.

En outre, une récente enquête menée en collaboration avec l'Association internationale des universités (AIU) auprès de quelque 400 établissements d'enseignement supérieur a révélé les résultats significatifs suivants :

Données clés

66%
des EES déclarent que

leurs politiques d'apprentissage tout au long de la vie visent à contribuer aux ODD.

61%
des EES sont tout à fait d'accord pour dire

que l'égalité entre les sexes est l'un des principaux objectifs de l'apprentissage.

74%
des EES considèrent l'engagement communautaire

et la responsabilité sociale comme principaux moteurs de l'apprentissage.

Atteindre les groupes vulnérables, proposer des parcours d'apprentissage flexibles, promouvoir une approche scientifique ouverte et offrir des possibilités d'apprentissage aux personnes de tous âges sont quelques-uns des principes fondamentaux qui devraient guider les établissements d'enseignement supérieur dans une société de l'apprentissage.
key findings
Les gouvernements nationaux doivent définir l'apprentissage tout au long de la vie comme une mission essentielle des établissements d'enseignement supérieur.

Des politiques et des cadres nationaux exhaustifs témoignent d'une volonté politique et soutiennent l'institutionnalisation de l'apprentissage tout au long de la vie ; toutefois, si 68 % des établissements d'enseignement supérieur participants confirment que c'est le cas pour leur pays, 18 % ne le font pas et près de 14 % répondent « je ne sais pas ».

 La législation nationale sur l’enseignement supérieur définit-elle l’apprentissage tout au long de la vie comme une mission des EES ? graph
Les établissements d'enseignement supérieur doivent développer des approches d’apprentissage tout au long de la vie à leur échelle qui souscrivent aux trois missions de l'enseignement supérieur.1

Les politiques/stratégies institutionnelles fournissent le cadre de la diversité de l'apprentissage tout en définissant des principes institutionnels solides. 44 % des établissements d'enseignement supérieur déclarent que l'apprentissage tout au long de la vie est considéré comme une « priorité élevée » dans leur énoncé de mission.

1De nombreuses universités et autres établissements d'enseignement supérieur se voient attribuer trois missions majeures et interdépendantes : l'éducation, la production de nouvelles connaissances et l'engagement dans la société ou « la communauté ».

Comment l'énoncé de mission de votre institution fait-il référence à l'apprentissage tout au long de la vie ?
Les unités dédiées à l'apprentissage tout au long de la vie constituent une structure utile pour institutionnaliser l'apprentissage tout au long de la vie dans les établissements d'enseignement supérieur.

Les unités qui prennent la direction opérationnelle de la mise en œuvre de l'apprentissage tout au long de la vie veillent à une compréhension partagée du concept, impliquent différentes parties prenantes et développent une expertise spécifique. Dans le rapport de l'échantillon, près de 54 % des établissements d'enseignement supérieur ont répondu qu'ils disposaient d'une unité dédiée à l'apprentissage tout au long de la vie.

Votre institution a-t-elle une unité dédiée d'apprentissage tout au long de la vie ?
Les systèmes de financement de l'enseignement supérieur, tant pour les institutions que pour les apprenants, devraient s'étendre aux possibilités d'apprentissage tout au long de la vie.

Le financement reste un obstacle majeur à l’apprentissage tout au long de la vie dans les établissements d'enseignement supérieur selon près de 67 % des établissements participants.

Quels sont les défis auxquels votre institution fait face dans la mise en œuvre de l'apprentissage tout au long de la vie ?
Les procédures d'assurance qualité sont essentielles pour améliorer l'efficacité et le niveau de professionnalisme de l'apprentissage tout au long de la vie dans les établissements d'enseignement supérieur.

Le financement étant souvent lié à des résultats mesurables, un mécanisme permettant de définir et de contrôler ces résultats, y compris pour l'apprentissage non formel tout au long de la vie, est essentiel. Plus de 59 % des EES de l'échantillon ont mis en place des mécanismes d'assurance qualité.

Existe-t-il des mécanismes d'assurance qualité pour les offres de LLL ?
Pour élargir l'accès et accroître la participation à l'apprentissage tout au long de la vie, les établissements d'enseignement supérieur doivent rendre les offres et les contenus éducatifs pertinents pour les étudiants non traditionnels.

Les principaux groupes cibles de l'apprentissage tout au long de la vie dans l'enseignement supérieur au sein des EES participants sont constitués des travailleurs nécessitant un perfectionnement professionnel, des organisations publiques et privées, des femmes et du personnel des EES.

Groupes cibles des activités de LLL (n=399)
Les établissements d'enseignement supérieur doivent répondre aux divers besoins d'apprentissage des apprenants tout au long de la vie en proposant différentes modalités d'enseignement, des formats diplômants et non diplômants, ainsi que des formes alternatives d'accréditation.

Seuls 44 % des établissements participants proposent des certificats ou des diplômes ne donnant pas accès à l’université, et 11 % seulement des badges ou autres micro-certificats.

Votre établissement propose-t-il des titres de compétences numériques et non numériques autres que les diplômes et certificats traditionnels ? (n=218)
Les parcours d'apprentissage flexibles (FLP), y compris la reconnaissance, la validation et l'accréditation de l'apprentissage antérieur (RVA), devraient être introduits et étendus dans les établissements d'enseignement supérieur.

Les FLP permettent aux apprenants d'intégrer et de réintégrer l'enseignement supérieur à différents moments de leur vie et permettent un enseignement individualisé et centré sur l'apprenant. Un peu plus de 66 % des établissements participants déclarent avoir mis en place des politiques visant à soutenir les parcours d'apprentissage flexibles, tandis que 34 % n'en ont pas.

Votre institution est-elle dotée de politiques pour soutenir les parcours d'apprentissage flexibles ?
L'apprentissage assisté par la technologie permet de rehausser l'apprentissage tout au long de la vie dans les établissements d'enseignement supérieur d'une manière inclusive.

L'enseignement et l'apprentissage en ligne – qui se sont récemment accélérés en raison de la pandémie de COVID-19 – ainsi que des méthodologies plus sophistiquées offrent de meilleures possibilités d'apprentissage adaptatif et autonome. Si 80 % des établissements participants déclarent offrir des cours et des séminaires en ligne, seuls 30 % d'entre eux proposent des programmes d'enseignement en ligne sanctionnés par un diplôme.

Part des institutions utilisant un apprentissage assisté par la technologie innovant (n=399)
Les établissements d'enseignement supérieur doivent s'engager auprès des communautés locales par le biais de l'apprentissage tout au long de la vie.

Les EES sont des acteurs importants du développement régional et local, assumant leur responsabilité sociale. Presque tous les établissements participants – 98 % – interagissent au moins d’une façon ou d’une autre avec leurs communautés, le plus souvent en organisant des conférences et des ateliers publics.

Engagement avec les acteurs et la communauté